account_circle
Register
menu
person
Premium Avatar
Log in
Register
Finished - 01:29
Simona Halep
7
2
0
0
0
Mccartney Kessler
5
3
0
0
0
Tendance des pronostics
97.9% (47)
2.1% (1)
All
Hal
Kes
Reduce
Winner shots
Unforced errors
Aces
Double faults
1st serve %
% first serve points won
Break point saved
Return points won %
Break points won
Points won %
Love games
Set points
Match points
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
All
Kes
Hal
Expand
Break points won
Points won %
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Serve
Return
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Serve
Return
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Serve
Return
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Serve
Return
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Serve
Return
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Serve
Return
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Serve
XX
XX
Return
XX
XX
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Serve
XX
XX
Return
XX
XX
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Serve
XX
XX
Return
XX
XX
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Serve
XX
XX
Return
XX
XX
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Serve
XX
XX
Return
XX
XX
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Hal
Kes
Serve
XX
XX
Return
XX
XX
Simona Halep
 
Mccartney Kessler
32
Age
24
168cm
Height
-
60kg
Weight
-
-
Rank
123
-
Past 6 months
+109
Head to Head
0
All
1
0
Clay
1
15 May 2024
check 57 32 ab
Latest results
Latest flashs flash
Insolite : Battue, Sabalenka garde le sourire : “Je voudrais remercier mon équipe de m’avoir aidée à perdre” Comme à Madrid, il y a deux semaines, Aryna Sabalenka s’est inclinée en finale de Rome. Battue pour la deuxième fois, en deux tournois, par Iga Swiatek, la Biélorusse n’en a pas perdu son sens de l’humour. Si elle a été bien plus largement dominée qu’en Espagne où elle s’était procuré plusieurs balles de match, la numéro 2 mondiale a tâché de relativiser. Ainsi, lors de la cérémonie de remise des trophées, elle a taquiné son staff. Connue pour avoir une excellente relation avec toute son équipe, Sabalenka a ainsi, devant un public hilare, décoché : “Bien sûr, un dernier mot et pas des moindres, je voudrais remercier mon équipe pour m’avoir aidé à perdre une autre finale (rires). C’est de votre faute les gars ! … Je rigole évidemment.” Sans chercher le scandale, on peut se demander si derrière la remarque humoristique, il ne se cache pas une pointe de reproche ?
Bluffante de réalisme, Swiatek mate Sabalenka et s’impose à Rome !  Iga Swiatek continue d’écrire son histoire. D’une sérénité bluffante, elle a parfaitement géré un match qui avait tout pour devenir un sacré bourbier. Imperturbable, elle a accéléré quand il fallait pour s’imposer à Rome. Assumant plus que jamais son statut, Swiatek doit commencer à créer des sueurs froides dans l'esprit de plusieurs joueuses. Après un premier set où la Polonaise a survolé les débats (6-2), le match aurait pu devenir bien plus complexe. En effet, Aryna Sabalenka a réalisé une entame de deuxième acte de très haut niveau, prenant la balle très tôt et agressant la numéro 1 mondiale en permanence. Acculée derrière sa ligne de fond, Swiatek a fait preuve d’un réalisme exceptionnel, sauvant les 7 balles de break que se sera procurée son adversaire. Attendant son heure, elle a profité d’une très légère baisse de régime de son adversaire pour remporter les 4 derniers jeux du match (6-2, 6-3 en 1h28).  À seulement 22 ans, Swiatek continue de bâtir sa légende. Sacrée à Rome juste après Madrid, le tout sans perdre un set, elle réalise donc un impensable doublé. C'est simple elle n'est que la troisième joueuse à y parvenir, la première depuis Serena Williams en 2013. C'est fort logiquement qu'elle va arriver à Paris avec le costume d’ultra favorite. Alors qu’il lui reste encore énormément d’années devant elle, la droitière aura l'occasion, dans un peu plus d’une semaine, d’aller chercher, déjà, un 4e sacre à Roland-Garros.  Ses adversaires sont prévenus : Swiatek sur ocre, c’est presque injouable ! 
Intraitable, Swiatek prend les devants à Rome  Plus souveraine que jamais, Iga Swiatek s’est adjugée avec beaucoup d’autorité le premier acte de la finale du WTA 1000 de Rome. Opposée à une Aryna Sabalenka accrocheuse, mais bien trop irrégulière, la Polonaise est déjà à une manche du titre (6-2 en 36 minutes). Breakant rapidement son adversaire, elle a parfaitement géré les points importants (2 balles de break converties sur 3). D’une solidité épatante, elle a su résister aux frappes de feu de son adversaire pour remporter très logiquement ce 1er set.  Bien trop nerveuse jusqu'alors, la numéro 2 mondiale va devoir afficher un tout autre visage si elle veut pouvoir faire douter une adversaire quasi intouchable. L’équation est simple pour la Biélorusse : soit elle arrive à mettre bien plus d’intensité et à réduire drastiquement son nombre de fautes directes, soit la finale risque de tourner à la démonstration.
À Rome, Jarry fait rêver le Chili Le tournoi romain de Nicolas Jarry, 24e mondial, est absolument exceptionnel. Arrivé en Italie avec un manque de confiance total (battu d’entrée à Monte-Carlo, Barcelone et Madrid), il a enchaîné les succès de prestige.  Disposant de Arnaldi (6-2, 7-6), Napolitano (6-2, 4-6, 6-4) puis Muller (7-5, 6-3), c’est sans faire beaucoup de bruit qu’il s’est présenté en quarts de finale du tournoi. Opposé à Stefanos Tsitsipas, tout le monde le voyait tomber. Pourtant, il a réalisé un match exceptionnel, résistant à la domination du Grec jusqu’à ce que celui-ci baisse pavillon. Profitant des moments de moins bien de son adversaire, c’est en grand opportuniste qu’il a réalisé l’exploit de faire tomber l’un des joueurs les plus en forme de la saison sur ocre (3-6, 7-5, 6-4).  Qualifié pour les demi-finales, il a affronté, ce vendredi, Tommy Paul. L’Américain (16e), brillant sur l’ocre italienne, faisait plutôt office de favori. Déjà tombeur de Medvedev, tenant du titre (6-1, 6-4) puis de Hubert Hurkacz, 9e mondial (7-5, 3-6, 6-3), Paul semblait en très bonne voie pour rejoindre la finale. Seulement, il est tombé sur un Chilien déchaîné. Réalisant un match de très haut niveau (35 coups gagnants, 23 fautes directes, 13 aces), Jarry a su résister à un adversaire très accrocheur pour s’imposer au terme d’un match de près de 3h (6-3, 6-7, 6-3). S’imposant sur sa 5e balle de match, le joueur de 28 ans relance pleinement sa carrière. Ralenti par une suspension pour dopage courant 2020, il va retrouver le top 20 mondial puisqu’il sera à minima 17e lundi.  En conférence de presse, Jarry n’a pas caché son bonheur. Interrogé sur sa semaine de folie, il est notamment revenu sur la présence de son grand-père à ses côtés. En effet, Jaime Fillol, ex 14e mondial, ne s’attendait sûrement pas à être témoin d’un si grand parcours. Très ému, le droitier de 28 ans a déclaré : “Mon grand-père est l’une des raisons pour lesquelles je joue au tennis.  Je sais qu’il apprécie, c’est une surprise pour lui d’être ici, une surprise que je réussisse si bien dans ce tournoi. C’est quelque chose de très spécial pour lui et pour moi.” 
Avant de retrouver Sabalenka, Swiatek ne veut pas penser à Madrid : “Il s’agit d’un tournoi totalement différent” Ce samedi, Iga Swiatek et Aryna Sabalenka vont se retrouver pour s’affronter en finale du WTA 1000 de Rome (pas avant 17h). Ce match entre les numéros une et deux mondiales est très attendu puisqu’il s’agira d’une revanche de leur finale jouée à Madrid, il y a deux semaines. Pour rappel, au terme d’une finale absolument magnifique où les deux joueuses s’étaient procurées des balles de sacre, c’est finalement Iga Swiatek qui avait arraché la couronne (7-4, 4-6, 7-6). Alors qu’elle va retrouver sa rivale préférée, la Polonaise a tenu à calmer le jeu en conférence de presse. Bien que la plupart des spécialistes fassent la comparaison entre le match de ce samedi et le duel joué en Espagne, la numéro 1 mondiale explique que ce sera sûrement un match bien différent : “Honnêtement, je pense que cela n’a pas de sens de considérer ces deux finales comme une seule et même histoire. Il s’agit d’un tournoi totalement différent. C’est aussi une semaine différente, ce n’est pas comme si c’était la même chose qu’il y a quinze jours. Je vais essayer de rester dans le présent, de ne pas penser à ce qui s’est passé à Madrid. Il est évident que je dois analyser ce match sur le plan tactique. C’était très serré, même si nous aurions tous les deux pu faire encore mieux. J’en suis sûr. Ce sera une histoire totalement différente, donc je préfère me concentrer sur le présent.”
Top des commentaires comments
My glorious queen Iga
3 thumb_up
Yahyapsp Yahyapsp
Would love to see Nicolas get the win & collect his 1st ATP MASTERS 1OOO title & and trophy. I think that he has a chance if he can win the first set. 🤔
2 thumb_up
Aladdin Sane Aladdin Sane
That's the gap between #1 and #2
2 thumb_up
TheFireWraith TheFireWraith
Iga
1 thumb_up
sonu d sonu d
Amazing defence at the start of the 2nd set, Aryna seemed to fall away after failing to break. Well played Iga.
1 thumb_up
devfek devfek
ranking Top 5 Saturday 18
sb435 1 sb435 18pts
Perth Jack 3 Perth Jack 18pts
Marion S. 4 Marion S. 18pts
tib_os 5 tib_os 18pts
Play the predictions