account_circle
Register
menu
person
Premium Avatar
Log in
Register
Marina Bassols Ribera
7
65
4
0
0
Suzan Lamens
5
7
6
0
0
All
Bas
Lam
Reduce
Serve game won
Serve points won %
Break point saved
Return points won %
Break point obtained
Break points won
Points won %
Love games
Set points
Match points
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
All
Lam
Bas
Expand
Break points won
Points won %
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Serve
Return
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Serve
Return
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Serve
Return
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Serve
Return
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Serve
Return
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Serve
Return
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Serve
XX
XX
Return
XX
XX
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Serve
XX
XX
Return
XX
XX
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Serve
XX
XX
Return
XX
XX
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Serve
XX
XX
Return
XX
XX
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Serve
XX
XX
Return
XX
XX
All Set 1Set 2Set 3Set 4Set 5
Bas
Lam
Serve
XX
XX
Return
XX
XX
Latest flashs flash
Struff, une semaine de rêve et un 1er titre dans le froid de Munich ! Devant un public acquis à sa cause, Jan-Lenard Struff a remporté l'édition 2024 du BMW Open de Munich ce dimanche. En finale, il a dominé Taylor Fritz en 1 heure 19 minutes et deux sets (7-5, 6-3). L'Allemand a continué sur la lancée de sa magnifique semaine sur la terre battue bavaroise, jouant un tennis aussi agressif qu'efficace. Il avait surclassé Holger Rune, double tenant du titre, en demi-finales samedi (6-2, 6-0). Une semaine aussi marquée par une météo presque hivernale, sans soleil et avec des températures qui ont eu du mal à dépasser les 6°C (43°F). A presque 34 ans (33 ans et 11 mois) et après avoir perdu 3 finales dont une fois à Munich (2021), Struff remporte enfin son premier titre ATP. Une délivrance pour le joueur allemand qui était ravi de pouvoir vivre ce moment dans son pays.
Tsitsipas : "Un match de tennis est une bataille d'ajustements, comparable à une partie d'échecs" Stefanos Tsitsipas affronte Casper Ruud ce dimanche en finale à Barcelone. Déjà vainqueur du Norvégien la semaine dernière en finale à Monte-Carlo (6-1, 6-4), le Grec espère pouvoir reproduire la même perfomance avec le même résultat. Stefanos Tsitsipas : "J'ai eu de précédentes expériences en finale ici (2018, 2021, 2023), ça va m'aider. Tout comme le niveau que j'ai été capable de livrer sur le court ces derniers jours. Pour avoir confiance dans le processus.. J'ai un adversaire aussi affamé que moi. J'espère que ça sera une bonne bataille et que je pourrai me battre de la même façon que je l'ai fait contre lui il y a quelques jours (à Monte-Carlo). Je vais essayer d'utiliser tous mes coups pour rendre le match aussi physique que possible, et je pense qu'il fera de même. Les finales sont de grands jours dans le tennis. Ce sont des jours à part. Dans n'importe quel sport c'est très excitant de prendre part à une finale. C'est une sensation incroyable. J'essaye d'y faire face avec humilité, en me rappelant de mon parcours pour arriver jusque-là. C'est une grande opportunité. J'essaye de comprendre ce qui a fonctionné dans mes derniers matchs pour pouvoir jouer de la même façon. Puis, au fur et à mesure du match, vous essayez de faire des ajustements. Votre adversaire en fait autant. C'est une bataille d'ajustements, en essayant de prendre conscience des voies qui peuvent vous permettre de dominer et de gagner les points. C'est possible de comparer ça à une partie d'échecs."
Ruud : "A Monte-Carlo j'étais nerveux, j'ai trop pensé au titre" Casper Ruud défie Stefanos Tsitsipas ce dimanche en finale à Barcelone (ATP 500). Une semaine après avoir perdu face au Grec en finale du Masters 1000 de Monte-Carlo (6-1, 6-4), le Norvégien espère avoir tiré les leçons de sa défaite pour pouvoir mieux faire cette fois-ci. Casper Ruud : "Je pense que je vais simplement devoir mieux jouer que ce que j'ai fait à Monte-Carlo. J'ai besoin de mon meilleur tennis contre Tsitsipas car c'est un joueur fantastique. Il joue un tennis très agressif et il est très à l'aise sur terre battue. Il a déjà joué la finale plusieurs fois ici (2018, 2021, 2023) donc il aime jouer sur ce court. J'aurais besoin de jouer mon meilleur tennis si je veux gagner. Remporter ce titre est le type d'objectifs que je poursuit dans ma carrière. Mais la semaine dernière (à Monte-Carlo), je pense que j'y ai trop pensé en finale, trop pensé au titre. Ici je vais juste essayer d'en profiter. Même s'il s'agit d'une finale, je ne veux pas trop y penser. Si vous pensez à toutes les conséquences du match, la finale, gagner le titre... Vous pouvez vous sentir nerveux et ne pas jouer votre meilleur tennis. J'ai la sensation que c'est ce qui m'est arrivé la semaine dernière à Monte-Carlo. Donc peut-être que ça fonctionnera mieux si je prend cette finale comme n'importe quel autre match. Et j'espère que je pourrai soulever le trophée."
Histoire - D'où vient la tradition du plongeon du champion dans la piscine à Barcelone ? Chaque année, le vainqueur de l'ATP 500 de Barcelone soulève son trophée puis prend la direction de la piscine. La coutume veut en effet que le champion y plonge en compagnie des ramasseurs et ramasseuses de balle à l'issue de la finale. La tradition est née en 1991, lorsqu'Emilio Sanchez Vicario, alors âgé de 25 ans, a été spontanément poussé dans l'eau par les ramasseurs de balle pour célébrer sa victoire en finale sur Sergi Bruguera (6-4, 7-6, 6-2). Carlos Costa l'a imité en 1992, et chaque vainqueur fait de même chaque année depuis. Casper Ruud : "Il y a quelque chose de particulier avec ça, c'est certain. Comme un prix supplémentaire pour avoir été capable de gagner. C'est quelque chose que vous espérez faire le dimanche." Carlos Costa (vainqueur en 1992) : "J'étais dans un coin autour de la piscine, et je savais que je devais sauter. Et alors mon petit frère m'a juste pris sur ses épaules et nous avons sauté ensemble. C'est une bonne chose pour les membres du club et pour les champions. A chaque fois qu'un champion plonge, je sens que c'est le moment que le club aime." David Ferrer (directeur du tournoi) : "Maintenant cela fait partie du tournoi. C'est une des meilleures traditions et un des meilleurs clubs de tennis du monde, assurément."
Top des commentaires comments
At least IGA fought like a champion.
4 thumb_up
Sabah_Kazmi Sabah_Kazmi
This is what we are talking about. LETS GOOOOOOOOOOOOOO. Beautiful win, Elena 💙
4 thumb_up
Kurapika K. Kurapika K.
Farewell Garbiñe, enjoyed watching you play!
3 thumb_up
khan khan
I want to know what gets Elena to smile...she is a little too laid back after she wins. Lol
2 thumb_up
misskjj79 misskjj79
Jan
2 thumb_up
anstjdgnszza anstjdgnszza